Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

TRILL-DAN - HANGYAKU SEIMEI

Le trio rock japonais TRILL-DAN revient très prochainement en Europe avec un tout nouveau concept dans ses bagages : un album enregistré en France et calibré pour l’exportation. Le label français Bishi-Bishi lancera l’album HANGYAKU SEIMEI début avril 2012 aux formats digital puis CD, et cette sortie sera appuyée par une tournée européenne qui débutera le 31 mars à Bruxelles. On vous donne nos premières impressions sur la nouvelle orientation musicale dans cette critique en avant-première.

Originaire de Kobe au Japon, TRILL-DAN commence à se faire connaître des fans de J-Music français habitués des salles de concert, en particulier des amateurs de rock et de garage qui suivent des groupes comme detroit7 et LAZYgunsBRISKY. L’an dernier, les deux tigresses gratteuses/chanteuses Juan et Maru, ainsi que le batteur Giva, ont voyagé jusqu’à Paris et joué au MANGA PARTY FESTIVAL. Le but premier de ce séjour : enregistrer un nouvel album, en France ! Contrairement à la quasi-totalité de la production nipponne qui vise le marché domestique, HANGYAKU SEIMEI est le premier disque Bishi-Bishi pensé et conçu dans l’optique d’une exportation et donc en adéquation aux goûts étrangers, en collaboration avec le label français, selon la stratégie expliquée en interview par son responsable.



Nerveux et sauvage sont les maîtres mots qui caractérisent cet album de douze pistes, très homogène et à peine tempéré par la ballade rock AI-SIN-JU. JIGEN BAKUDAN, ses riffs assassins et son chant agressif, pourraient bien transformer les salles de concert en volcan lors de la prochaine tournée. Les refrains plus "pop" ou "pop-rock à la japonaise" de l’album TRILL-DAN : Revived, précédemment distribué par Bishi-Bishi et qui créaient un intéressant contraste avec la violence des couplets, ont ici disparu au profit d’une brutalité quasi omniprésente. Brut, sans "e", est aussi un adjectif particulièrement adéquat puisque le matériel sonore est réduit à une expression extrêmement simple, et même simpliste. De la première chanson (celle du clip) à la fin du disque, la fièvre monte, les riffs deviennent féroces et le chant de plus en plus brutalement vomi, et parfois rappé un peu comme dans Killing in the Name des Rage… mais aucune fulgurance musicale, si ce n’est la fougue du trio, ne surgit pour impressionner techniquement l’auditeur.

Les partitions sont simples, presque basiques, le chant se limite prudemment à une faible amplitude, tandis que les riffs et mesures identiques se répètent en boucle à n’en plus finir. Presque tous les titres sont touchés par la maladie du copier/coller. A peine est-on agrippé par la fureur d’un début ravageur, que la répétition multiple d’un riff inhibe l’excitation pour laisser place à la lassitude. On se retrouve en permanence tiraillé entre ces deux émotions contradictoires. En dehors de l’ambiance bouillonnante d’une salle de concert, difficile de s’emballer sur HANGYAKU SEIMEI, qui surprend seulement deux fois en injectant un peu d’électro dans le refrain de KOI KARUTA, et un synthé sur le final de KEY MAKER.



Par ses arrangements quasi-inexistants, son manque de profondeur et sa répétitivité trop flagrante comparée au précédent et plus riche Revived, HANGYAKU SEIMEI ne parvient pas à accrocher l’auditeur un tant soit peu exigeant. Par leur simplicité, ces nouvelles compositions sont donc plutôt taillées pour le live. On imagine très bien leur rendu après avoir vécu les précédents concerts donnés par TRILL-DAN en France, et c’est sur ce terrain que les tigresses Juan et Maru assureront le spectacle. La force et la bestialité de l’album, en particulier un titre comme JIGEN BAKUDAN, devraient pleinement s’exprimer en concert, avec une sono puissante et dans un contexte autrement plus adéquat qu’en écoute solo. La tournée promotionnelle européenne 2012 tombe par conséquent à pic, TRILL-DAN jouera par exemple à Paris le 2 avril, à Clermont-Ferrand le 5, à Lyon le 19 et à Toulon le 21. Toutes les dates du HANGYAKU SEIMEI  EUROPEAN TOUR sont disponibles ici.


Eric Oudelet



Sortie digitale française : 2 avril 2012
Sortie CD française : 16 avril 2012
Site officiel : www.trdan.jp

Tracklist :
01 - HANGYAKU ZENYA
02 - KOI KARUTA
03 - RED SISTER
04 - DANGER
05 - AI-SIN-JU
06 - KAGEROU
07 - JIGEN BAKUDAN
08 - CRY YOUR SOUL
09 - BEROSKI
10 - BEAST
11 - KEY MAKER
12 - MINMIN DAHA (CAMEMBERT VERSION)









Visuel © Bishi-Bishi

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême