Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

BABYMETAL : interview à Paris avant le concert à La Cigale le 1er juillet 2014

Slams, pogos, circle pit et wall of death pour trois gamines de 15/16 ans en jupette : c'était l'une des plus incroyables expériences live que nous ayons vécues, et ça se passait à La Cigale le 1er juillet lors du premier concert européen de BABYMETAL. Depuis plusieurs mois, le nouveau phénomène international japonais brasse des millions de vues sur YouTube avec son mélange ahurissant de musique metal et de chant pop-idol. Qu'on y voit un coup de génie cultissime ou une nouvelle affligeante japoniaiserie, l'orgie musicale infernale des trois ados ne laisse personne indifférent. Nous avons invoqué Kitsune-sama, le créateur de cette diablerie, pour qu'il nous accorde quelques minutes avec ses petites protégées.

Avant de vous livrer le compte rendu écrit et vidéo de cette (très courte) messe entre amis, réalisée en collaboration improvisée avec nos confrères de Japan FM et d'U-zine, revenons quelques instants sur le déchainement de violence sonore qui a embrasé la salle parisienne à la veille de JAPAN EXPO. BABYMETAL a donné le coup d'envoi de sa première tournée mondiale à La Cigale, presque remplie, devant un public totalement improbable : un melting-pot de metalleux chevelus, tatoués et vêtus de t-shirt Metallica, SLAYER ou ChthoniC, et d'otakus aux couleurs de °C-ute ou d'autres girlsbands choupi-kawaii. On aurait presque pu y voir des wesh-bling-bling si BABYMETAL avait poussé davantage son délire rap dans Iine!. Tout ce beau monde prenait un pied terrible, chacun à sa façon dans un joyeux bordel, noyé sous une pluie de décibels. Les brutes de musiciens, très bons mais au jeu étouffé par la sono, faisaient handbanguer et pogoter la fosse quand le reste du public, à l'écart de la zone houleuse, s'adonnait au fan-chant à contretemps. Priceless. Ce live - un vrai, sans playback - fut hélas trop court (à peine 1h15), ce qui était prévisible avec un unique album dans la discographie ; mais tous les fidèles de BABYMETAL doivent déjà prier Kitsune-sama pour de nouvelles chansons et un retour du groupe en France en 2015. Les impatients hurleront "Gimme chocolate!!" et se rueront à l'O2 Academy Brixton de Londres le 8 novembre 2014.

















Interview BABYMETAL à Paris avant le concert


U-Zine : Au lancement du groupe, vous n’écoutiez pas de metal. Avez-vous commencé à en écouter, et quels groupes aimez-vous suivre ?
SU-METAL (chanteuse principale et leader) :
Je suis SU-METAL. J'ai commencé à écouter du metal après mes débuts dans BABYMETAL et maintenant j'aime Metallica.
MOAMETAL (chanteuse et danseuse) : Je suis MOAMETAL, j'aime Iron Maiden et Behemoth.
YUIMETAL : (chanteuse et danseuse) : Je suis YUIMETAL et j'aime Cannibal Corpse.

Japan FM : BABYMETAL a su intéresser un public international assez rapidement après la création du groupe. Vous faites désormais votre première tournée mondiale, quel effet ça vous fait ?
SU-METAL :
Même dans nos rêves les plus fous, on n'a jamais pensé partir à l'étranger. Je suis vraiment heureuse. De très nombreux étrangers ont commenté nos vidéos sur YouTube. On voulait vraiment les rencontrer et leur offrir un concert.

Orient-Extrême : Quel genre de public pensez-vous rencontrer à votre concert parisien ? Plutôt fan de metal ou plutôt fan d'idols ? Est-ce que vous l'imaginez différent du Japon ?
SU-METAL :
Avant, on ne connaissait rien au metal. On a voulu faire un mélange de kawaii [NDLR : mignon] et de metal, c'est ce qu'on appelle le "kawaii-metal". On voulait que les jeunes de notre âge, qui ne connaissent pas le metal, puissent ainsi découvrir le genre. Nos danses sont plutôt des chorégraphies mignonnes. Je pense que les gens plus jeunes que nous, même les enfants, peuvent découvrir le metal en dansant avec nos vidéos sur YouTube. On fait aussi de la musique pour eux.

Orient-Extrême : Lady Gaga vous a choisies pour faire la première partie de certains de ses concerts américains cet été. Comment avez-vous appris la nouvelle, et qu'est-ce ça représente pour vous ?
SU-METAL :
On a du mal à croire ce qui nous arrive, on a vraiment l'impression de vivre dans un rêve. Au Japon, on a été appelées pour des émissions de télévision. Nos amis n'arrêtent pas de nous dire que c'est génial. Ça a fait le tour de l'école, alors je me dis que tout ça est bien vrai, même si j'ai toujours du mal à réaliser.

U-Zine : Sur vos t-shirts, vous détournez des visuels de célèbres groupes de metal comme les logos de Behemoth, Metallica ou Devourment. Est-ce pour assouvir votre domination sur le genre musical metal ?
Les filles regardent leur manager en attendant sa réaction, avant un rire généralisé...
SU-METAL : Nous faisons du kawaii-metal. On voulait un style de metal qu'on serait les seules à proposer et que les autres ne pourraient pas imiter.

Japan FM : Vous êtes encore toutes les trois très jeunes. Vous avez fait partie ou vous faites encore partie de Sakura Gakuin [NDLR : un groupe d'idols uniquement composé de collégiennes que SU-METAL a naturellement quitté]. Vous vous voyez toujours chez BABYMETAL dans 10 ans, ou vous avez d’autres rêves ?
Le trio éclate de rire.
Le manager, discrètement : C'est Kitsune-sama qui... [NDLR : le "dieu-renard" créateur mystique du groupe selon la storyline officielle, c'est-à-dire le management]
SU-METAL : C'est Kami [NDLR : "dieu"] qui décide de ce qu'on fait. [rire]
Le manager, toujours discrètement : Ce n'est pas "Kami", c'est "Kitsune-sama"...
SU-METAL : Ce sera selon la volonté de Kitsune-sama... [grimace de culpabilité...]




Remerciements : Veryshow
Photos du concert BABYMETAL à La Cigale à Paris © TOY'S FACTORY
Photo et vidéo de l'interview BABYMETAL à Paris © Orient-Extrême
Reproduction/réutilisation du compte-rendu et/ou des photos strictement interdite.














Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême