Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ZIQ
Critiques
Personnalités/Evénements

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

YOSHIKI Classical WORLD TOUR : interview à Paris le 16 mai 2014

YOSHIKI, leader, batteur et pianiste du mythique groupe de rock X JAPAN, s'est lancé dans une première tournée mondiale après avoir sorti Classical en 2013, un album personnel qui compile ses compositions classiques et quelques reprises de X JAPAN, adaptées pour l'occasion. Nous l'avons rencontré à l'Hôtel Bristol dix jours avant son concert du 26 mai 2014 au Trianon, à Paris. YOSHIKI explique l'origine et le contenu de sa représentation solo, nous parle de sa récente contribution au nouveau film SAINT SEIYA, et répond à nos interrogations concernant les futures sorties de X JAPAN, dont un nouveau best-of sort le 17 juin.

L'entretien s'est déroulé en collaboration inattendue et improvisée avec le webzine Toute la culture, et ce compte rendu écrit contient deux questions/réponses supplémentaires par rapport à la version vidéo que nous avons récemment publiée. Bonne lecture !









Le public vous connait surtout en tant que leader du groupe de rock X JAPAN. Quel sera le contenu de votre concert solo YOSHIKI Classical à Paris ?
YOSHIKI :
D'habitude, je fais des tournées avec X JAPAN en tant que leader et batteur du groupe. Cette fois, c'est la tournée YOSHIKI Classical et je jouerai du piano tout au long du concert. J'aurai six ou sept instruments à corde avec moi, et j'ai invité une chanteuse. Il y aura aussi un grand mur de LED qui montrera des images d'archives de X JAPAN, de ma carrière personnelle, etc.

Vous êtes probablement le meilleur artiste japonais dans un domaine bien précis : faire parler de vous au niveau international. Comme les peoples occidentaux, vous aimez faire le buzz, vous avez toujours une actualité à relayer dans les media, des projets à présenter... Est-ce spontané ou est-ce soigneusement orchestré ?
YOSHIKI :
Je le fais spontanément, ça ne fait aucun doute, parce qu'il arrive toujours quelque chose... comme cette tournée Classical. Il y a un an, je n'imaginais pas faire une tournée mondiale Classical. C'est arrivé parce que j'ai composé des concertos pour piano et du classique par le passé, et principalement parce que j'ai composé le thème des Golden Globe Awards en 2012. L'an dernier, j'ai décidé de compiler toutes ces compositions classiques et de sortir un album. De là et suite à la demande d'un ami, j'ai fait un showcase au GRAMMY Museum de Los Angeles. C'était une excellente idée, mais beaucoup de monde est venu à ce showcase, en particulier des professionnels du monde musical. Ça a motivé mon agent. Ils m'ont dit :  "tu devrais faire une tournée mondiale". J'ai dit que c'était hors de question. J'ai refusé trois fois mais...  ils m'ont finalement convaincu et j'en suis heureux car la tournée se passe bien. Donc, exactement comme pour la tournée Classical, tout se fait très spontanément. Pour le moment, je ne sais pas ce qui arrivera l'an prochain. J'espère refaire une tournée mondiale avec X JAPAN.

Votre album Classical est doux, réconfortant, optimiste... Reflète-t-il votre état d'esprit actuel ?
YOSHIKI :
En général, je suis une personne assez joyeuse, ou plutôt très positive. Mais j'ai évidemment de profondes cicatrices en moi, comme un côté sombre. J'essaie d'être positif mais la souffrance est toujours là. C'est pourquoi j'écris ce genre de tristes mélodies, et j'essaie aussi de composer de belles choses.

D'ailleurs, parlez-nous de votre inspiration.
YOSHIKI :
Cela dépend des circonstances. Les événements peuvent m'inspirer, la vie de tous les jours, les fans... La plus grande partie de mon inspiration provient de la tristesse et de la souffrance que j'ai endurées, comme la mort de mon père, celle de mon ami, etc. J'insuffle ce genre d'émotions dans mes mélodies.

Pendant la tournée, vous allez jouer votre nouvelle composition, Hero, le thème du nouveau film d'animation SAINT SEIYA.
YOSHIKI :
Oui. Je me préparais pour la tournée mondiale Classical quand mon ami bien placé au studio d'animation m'a appelé et m'a demandé : "Peux-tu composer le thème du film SAINT SEIYA ?". C'était quelques semaines avant qu'ils ne finissent le film. J'allais partir en tournée mondiale YOSHIKI Classical, alors j'ai demandé si je pouvais composer un titre classique. Il m'a répondu : "C'est exactement ce qu'on cherche !". J'ai fait ça à la dernière minute mais la musique s'est révélée vraiment bonne. C'était très spontané. Ce film sera  projeté en premier au Japon, mais je crois que d'autres pays le projetteront aussi à partir de juin. J'ai hâte de voir ça.

Vous collaborez assez souvent avec des marques ou des artistes japonais mondialement populaires : Hello Kitty, SAINT SEIYA, les artistes du projet SKIN... Il y a un phénomène musical japonais dont beaucoup de monde parle aujourd'hui : Hatsune Miku. Avez-vous pensé à collaborer avec Hatsune Miku ? YOSHIKI vocalo-pi, c'est possible ?
YOSHIKI :
Oui. En fait, des amis déjà impliqués dans Hatsune Miku m'ont demandé si je pouvais composer quelque chose de ce style. J'ai répondu : "oui, je suis très intéressé". Ça pourrait arriver dans le future mais pour le moment, je compose la chanson-thème de Hello Kitty. et je suis à fond dessus en ce moment.

Le prochain best-of de X JAPAN, qui sort le 17 juin 2014, inclura sur son DVD une bande annonce de la tournée mondiale 2009/2011. Est-ce que ça signifie qu'une sortie DVD/Blu-ray est prévue pour cette tournée ?
YOSHIKI :
Question très, très intéressante. Il y a quatre ou cinq jours, j'étais à Los Angeles. Je travaillais sur l'album WORLD BEST de X JAPAN. On n'a pas pu terminer la partie vidéo, alors l'équipe m'a suivi à Tôkyô. La nuit dernière à Tôkyô, j'ai fini la partie audio de l'album. Je n'ai pas pu terminer la partie vidéo, alors l'équipe vole vers Paris en ce moment même. On finira sûrement cette bande-annonce ce soir ou la nuit prochaine, à Paris. Sinon, ils vont devoir me suivre à Moscou ! C'est marrant... Donc oui, c'est une bande annonce de la tournée mondiale X JAPAN 2009/2011 et ça signifie effectivement qu'un DVD ou quelque chose d'encore plus gros sur cette tournée pourrait arriver très prochainement.

Dans l'album YOSHIKI SELECTION, il y a du Bach, et vous travaillez surtout en mineur. Vous préférez ?
YOSHIKI :
Dans les derniers titres de X JAPAN, j'ai souvent démarré les chansons en mineur, pour progresser vers du majeur dans les refrains, puis inversement. Je fais très souvent ce va-et-vient mineur/majeur, c'est un peu comme les émotions humaines. Je ne connais personne qui soit heureux 24h/24. C'est humain de passer de la joie à la tristesse et vice versa.

A propos de votre intérêt pour la mode, notamment exprimé dans le projet Violet UK : pensez-vous que c'est une nouvelle façon de vous exprimer, comme le visual kei était une forme d'expression dans le passé de X JAPAN ?
YOSHIKI :
Bonne question. Pour moi, la musique et la mode sont inséparables. Quand on a démarré X, avant que ça ne s'appelle X JAPAN, on faisait de la musique très heavy. On avait du maquillage de fou, etc. Les gens disaient : "Que faites-vous ? Ce n'est que de la musique !" ; mais moi, je voulais combiner les deux. Cette tendance est devenu le visual kei. Je le répète, la musique et la mode sont inséparables dans ma carrière artistique. La mode est encore plus importante dans le projet Violet UK par rapport à X JAPAN, ça combine défilé de mode et musique et on peut dire que mon côté mode s'exprime plus dans Violet UK.

Que faites-vous quand vous venez à Paris ? Quelque chose que vous ne pouvez faire nulle-part ailleurs...
YOSHIKI :
Question intéressante. Je ne sais pas, je vais juste marcher seul, tranquillement, dans les rues... et boire du vin rouge... toute la journée [rires].

Que pensez-vous de l'intérêt français pour la culture japonaise ?
YOSHIKI :
Comme vous le savez, j'ai participé plusieurs fois à JAPAN EXPO. Ça m'a toujours fait halluciner de voir autant de Français et d'Européens intéressés par la culture japonaise. C'est impressionnant. Je pense que ça marche dans les deux sens. Beaucoup de Japonais sont aussi intéressés par les cultures française et européenne. C'est très bien qu'on puisse s'apprécier mutuellement, qu'on ait de la considération pour la culture de l'autre. C'est presque comme un honneur d'avoir autant de Français et d'Européens intéressés à ce point par la culture japonaise. On se sent très chanceux. C'est un honneur pour l'un comme pour l'autre que nos cultures suscitent autant d'intérêt. "Merci beaucoup".
















Interview par Eric Oudelet, Vanessa Kim et Toute la culture
Remerciements : Goma Communication
Reproduction / réutilisation du compte rendu et/ou des photos strictement interdite.








Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême