Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Actu ciné - DVD
Critiques
Personnalités/Evénements
Section télévision

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

GOOD LUCK !!

Disponible en DVD zone 2 (import Japon), sans sous-titres, aux éditions TBS

Good Luck !! est le plus gros succès télé de l’année 2003 au Japon, et il le vaut bien : mené par l'éternel bogosse Kimura Takuya, qui depuis 10 ans et la série culte Asunaro Hakushô voit monter sa popularité sans perdre la boule, et réalisé par un des meilleurs, cette série n'a pas fini de surprendre les plus sceptiques quant à la qualité des fictions télé. Attention aux turbulences...

Airplane! version jap

Shinkai n'a pas de pot. Jeune copilote de prestigieux long courriers, son univers classieux, peinard et célibataire dérive dès qu'un nouveau supérieur est nommé, rappelant plus Terminator que le fonctionnaire de base. Rapidement aux prises avec ce superviseur patibulaire et impassible (le parfait Tsutsumi Shinichi, habitué des films de Sabu), il manque de se faire virer, et au détour d'une vol rencontre une mécano ultra-bonne (Shibasaki Kou, on ovationne), pour qui il en pince, mais qui parle autant qu'elle sourit, c'est-à-dire peu. La romance ne sera pas kawaii, et les journées de Shinkai s'annoncent périlleuses...

Mais le petit univers des coulisses de l'aéroport de Narita est vaste, et les satellites farfelus composant le monde de Shinkai ne manquent pas: on a donc au programme, entre autre : un père marin-pêcheur ne voulant plus lui causer depuis qu’il est parti vivre tout seul, une hôtesse en chef semblant bien connaître le superviseur qu'a-un-terrible-secret, et une myriade de petites hôtesses toutes mimis, dont une scotchant Shinkai avec insistance. En clair, un gros bordel.

Good number

Dès les premières minutes, ça saute aux yeux : Good Luck !! est une grosse prod. Les avions sont vrais, l’image en 16/9e, la réalisation impeccable et sans effets ratés, et le score ultra-efficace, lorgnant du côté de Hans Zimmer (USS Alabama) ou James Horner (Braveheart) lorsqu'il s'agit de sonner patriotique. C’est la grosse artillerie, et Kimutaku en héros a toujours son petit effet, visiblement durable puisque vieux de dix ans (il ne vieillit pas ?). On se demande alors comment la chose va faire la différence, en dehors de ses atouts techniques. Après tout, les séries à thème (dans un hôpital, dans un commissariat, dans un aéroport) pêchent souvent par artificialité: c'est efficace, et après?

Alors que l'on a cependant déjà peu de temps pour se poser cette question, trop occupés à regarder les avions qu'ils sont beaux, vient la meilleure idée de la série: faire du vrai personnage principal quelqu’un d’autre que le héros, qui donne à Good Luck !! tout son sens, en attendant le reste au fil des épisodes. Ce vrai personnage principal est Kôda, le patibulaire superviseur, dont le passé semble aussi lourd que son regard perçant. Tsutsumi Shinichi, bardé d’un charisme du même niveau qu’un Watanabe Ken (Le dernier samouraï), en deux expressions, met KO. En parallèle, on a Shibasaki Kou, la vile Mitsuko de Battle Royale, entrain de se faire un nom dans les séries télé tendances, et une carrière au cinéma (Go, de Yukisada Isao) ; ici, elle efface son regard intimidant lorsqu’elle doit éclater de détresse, en fille blessée par un vieux drame familial. Au rythme des épisodes, sous les yeux de Shinkai, les secrets des deux se révèlent timidement, pour finir par ne faire qu’un… c'est très, très pro, et très, très fort.

Mais le ton général, en dehors donc des 2-3 derniers épisodes, est plutôt light. Good Luck !! est une série qui ne ménage pas non plus ses scènes comiques, grâce notamment à un hilarant Takenaka Naoto en pilote dragueur et blond - ce type est décidemment génial.

Très rythmé, à l’image de son générique d’entrée (il n'y a pas un seul temps mort), au script béton comme l’acier (gné?), le drama emballe définitivement l'audience dans la pirouette de son dernier quart, osé, fort, semblant donner tout son sens à l'histoire alors qu'elle en avait déjà plusieurs. L'amour du ciel n'est pas un énième artifice de la série, et les très belles scènes de vols crépusculaires peuvent en témoigner… c'est peut-être la clef majeure du bon drama "familial": arriver à ménager tant les scènes dramatiques que les scènes de comédie, sans leur donner cet aspect téléphoné et forcée qui caractérise les mauvais scripts, et en leur donnant même une harmonie naturelle donnant vie à ce petit monde. A ce titre donc, en dehors du personnage d'une voisine coréenne un peu tarée qui sonne très quota-comique, le scénario est exemplaire.

Doté de tous les éléments fédérateurs du bon script (de l'action grand spectacle catastrophe pour les amateurs, de l'humour qui fait toujours mouche, et bien sûr une love story très bien écrite), la série phare de 2003 a de quoi séduire. Long Vacation réussissait à faire passer son message sur la musique, Good Luck !! se charge du ciel, avec succès. Kimutaku n'est pas près de pointer à l'ANPE...

Alexandre Martinazzo

Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême