Orient-Extrême, le magazine des cultures asiatiques
Articles
Chroniques

 
Facebook MySpace YouTube Orient-Extrême YouTube Orient-Extrême
Nosphere Capsule Tokyo MANGA PARTY FESTIVAL TAIYOU mikan music network HIGASHI MUSICa Fly in ParisSOUNDLICIOUS YESSTYLE agence ACPP Cap CoréeHAN’Seu Festival Jpopdb YESASIA
Nos partenaires

Défilé du nouvel an chinois 2015 à Paris, photo-reportage dans le 13ème arrondissement

Les défilés du nouvel an chinois ont coloré Paris durant le week-end des 20 et 21 février 2015, dans le Marais le samedi, puis dans les quartiers de Belleville et du 13ème arrondissement. Les lions, dragons et autres animaux facétieux étaient lâchés dans la nature pour célébrer l'année de la chèvre de bois débutée le 19.

Avant d'aller se ravitailler en riz et raviolis, Orient-Extrême a arpenté l'avenue de Choisy, dans le chinatown de Paris entièrement quadrillé ce dimanche-là par les forces de l'ordre. Le premier ministre Manuel Valls, le ministre de l'intérieure Bernard Cazeneuve et la Maire de Paris Anne Hidalgo avançaient en tête de cortège, mitraillés par une meute de photographes et protégés par une armée d'hommes en tenue de combat et gilet pare-balles. Impossible de poser un pied hors des trottoirs balisés, et difficile de voir les acteurs du défilé éclipsés derrière cette haute barrière policière bleue-nuit, au point qu'on l'imaginait gâcher la fête. A se demander aussi si cet impressionnant déploiement n'était pas responsable de la désertion des spectateurs chinois ou originaires de pays voisins, tant ces derniers étaient peu nombreux dans le public cette année...

Heureusement, sitôt les politiques passés, la police disparaissait et laissait place au joyeux bazar habituel, celui où les spectateurs envahissent parfois la moitié de la rue jusqu'à bloquer le cortège, celui aussi où les énormes pétards explosent à quelques centimètres de la foule. Les lions pouvaient rugir, sauter et saluer les enfants, et les dragons tournoyaient dans le ciel ensoleillé quand les singes se montraient plus taquins avant de laisser place au tai-chi des mamies, celui qui anime les matinées du quartier et les parcs de la capitale. Le folklorique défilé bariolé s'étendait sur des centaines de mètres jusqu'à un ultime char musical aussi imposant que bruyant... et fumant ! Les jeunes et leur DJ y prenaient le pouvoir sur un mix EDM / hip-hop / R&B qui réveillait la foule et drainait des centaines de spectateurs dans une ambiance de fête débridée. Ce club open-air ambulant incarnait un dynamisme et une fraîcheur dont ferait bien de s'inspirer le reste des participants. C'était aussi un grand moment de fête et de partage où la communauté et les spectateurs de tous horizons ne faisaient plus qu'un.













Photos du défilé par Eric Oudelet









Orient-Extrême TV : les vidéos produites par Orient-Extrême